La première édition de la journée africaine de lutte contre la corruption

actu image

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a pris part, le jeudi 11 juillet 2019, à la première commémoration en RDC de la journée africaine de lutte contre la corruption, dont le thème pour cette année est : « Vers l'élaboration d'une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs ». La cérémonie qui a eu lieu au Kempinski Hotel Fleuve Congo a été marquée par le discours du Président de la République. Ce dernier, a d’emblée, réitéré son indéfectible engagement à lutter contre la corruption dans ses divers aspects, notamment la concussion, le détournement de derniers publics et le clientélisme. Pour son premier mandat à la tête du pays, Félix-Antoine Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption une des priorités de son action visant à maximiser les recettes publiques aux fins du développement.

 

Il a, en outre, indiqué qu'il va signer et déposer les instruments de ratification de la Convention de l'Union Africaine (UA) sur la prévention et la lutte contre la corruption. Dans le même ordre d’idées, le Chef de l'État a annoncé la création, sous peu, au sein de son cabinet, d'un service spécialisé dénommé : Coordination pour le Changement de Mentalité (CCM). Cette commission vie à prévenir, sensibiliser et lutter contre toute sorte d'antivaleurs.

 

Plusieurs personnalités politico-administratives du pays ont rehaussé de leur présence cette première édition organisée par l'Observatoire de Surveillance de la corruption et de l'éthique professionnelle (OSPCEP), institution publique spécialisée en matière de prévention et de surveillance de la corruption.

 

A noter que la journée africaine de lutte contre la corruption, instaurée par le sommet des Chefs d'État africains, vise à converger les efforts des pays africains vers l’éradication de ce fléau qui ruine le continent.

 

Visitez  la galerie photos :  https://www.flickr.com/photos/presidence_rdc/albums



Partager cet article


Les autres unes