Lancement du programme multisectoriel d'urgence et d’atténuation des impacts de la Covid-19 en RDC

actu image

Le Chef de l'État, S.E.M. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a procédé, ce jeudi 18 juin au Pullman hôtel, au lancement du Programme Multisectoriel d'Urgence d'Atténuation des Impacts de la COVID-19 en RDC.

 

Ce plan tombe à point nommé pour freiner l’élan dévastateur de la pandémie en RDC. Il repose sur trois grands axes assortis de différentes orientations. Il s’agit notamment de la riposte, de la surveillance, du renforcement du système de santé à travers un projet holistique et efficace de prise en charge de la crise pandémique actuelle. La stabilité macroéconomique, la relance de l’économie, le soutien aux populations à travers des mesures répondant aux besoins primaires des communautés, font également partie des pistes scrutées dans l’effort de lutte contre la Covid19.   

 

Quant au financement, les actions ont été priorisées suivant trois types de modalités, à savoir, les urgences, les appuis à l’urgence et le structurel sur un coût total évalué à plus de 2 milliards de dollars couvrant une année. Tout en félicitant tous les intervenants ayant concouru à l’élaboration de ce Cadre unique de référence et de coordination de la riposte multisectorielle contre la Covid-19 (Présidence, Gouvernement, secteur privé, société civile, partenaires multilatéraux et bilatéraux), Félix Tshisekedi les a invités à s’approprier ce vaste Programme.

 

Il a, par ailleurs, rassuré les parties prenantes de son implication personnelle à veiller à une meilleure coordination et une meilleure gestion de la riposte multisectorielle selon le cadre institutionnel ainsi qu’en harmonie avec les modalités de coordination de mise en œuvre et de suivi-évaluation dudit Programme.

 

C’est sur ces entrefaites qu’a été officiellement lancé le Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de la Covid-19 (PMUAC). 

 

Visitez la galerie photo : https://www.flickr.com/photos/presidence_rdc/albums/

lire la suite


Partager cet article


Les autres unes